Comprendre notre rapport à l'image

ISBN 978-2-36717-236-1 Catégorie Savoir communiquer
17,91 €
Imagination - Addiction - Séduction
 
 
Mots-clés : Visuel, Photographie, Cinéma
Auteur Bélisle Claire
Nombre de pages 208 p.
Format 15 x 22 cm
Poids 288 g
Partager
 
Faut-il se méfier des images ?
Une photographie peut-elle changer le monde, le cours de l’histoire ?
L’image numérique, l’image des écrans, est-elle redoutable, addictive, manipulatrice, fausse ?
L’image doit-elle être bannie parce qu’elle serait plus apte à susciter l’émotion qu’à affermir la raison ?
 
Toutes ces questions et de nombreuses autres sont porteuses de reproches, de peurs, d’inquiétudes, de griefs mais aussi de croyances fortement enracinées dans la puissance des images. Le besoin de voir pour s’intéresser, pour comprendre, pour croire, s’est imposé sans que l’on ait construit les repères pour évaluer ce que l’on voit, et ce que change dans notre rapport au monde cette dominance des images.
 
Cet ouvrage propose d’explorer notre rapport à l’image, aux images, à partir de la nouvelle problématique des images : non seulement l’image est plébiscitée dans les activités quotidiennes, mais nous percevons la société à travers des cadrages visuels et nous façonnons largement notre action à partir de ce qui devient possible grâce aux outils visuels. Cette nouvelle frontière dans le rapport à l’image est explorée à partir de dix questions-clés dominantes dans les interrogations que posent aujourd’hui l’accroissement d’images et leur accès multiforme afin de permettre à chacun de mieux apprivoiser et comprendre ses expériences d’images et de se familiariser avec les nouvelles expériences de pensée que le visuel rend possible.
 
Pour visualiser le sommaire (Format pdf) :
Sommaire - Comprendre notre rapport à l'image
 
Claire Bélisle, docteure en psychologie, a fait une carrière d’ingénieure de recherche au CNRS en Sciences humaines et sociales.
Elle est consultante en ingénierie de formation et co-inventeure de la méthode Photolangage®.
 
Pour découvrir cette méthode chez Chronique sociale