Créer dans le lâcher-prise

ISBN 978-2-36717-576-8 Catégorie Savoir communiquer
17,06 €
Arts plastiques et imaginaire
 
Mots-clés : Arts plastiques, Pédagogie, Thérapie, Éducation
Auteur Odier Évelyne
Nombre de pages 224 p.
Format 17 x 23 cm
Poids 368 g
Partager
 
Créer c’est bon pour le moral !
Oui, créer, c’est bon pour le moral, bon pour la santé !
Créer apporte une joie profonde, mais beaucoup de personnes ne savent pas comment se lancer dans l’aventure. Ce livre a pour objectif de vous y aider : même si vous ne savez « ni dessiner ni peindre » vous trouverez ici des idées pour vous aider à franchir le pas, vous aider à exprimer, à inventer, à créer.
 
Mais c’est peut-être l’inverse ; peut-être vous maîtrisez des techniques de peinture, mais vous n’arrivez pas à lâcher prise pour créer. Peut-être vous vous enlisez dans les répétitions et les stéréotypes et vous ressentez le besoin d’une bouffée d’oxygène pour vous autoriser le plaisir de jouer. Alors ce livre peut vous amener à expérimenter des situations inhabituelles, à explorer des pistes nouvelles.
Au carrefour de l’enseignement artistique et du développement personnel, ce livre s’inscrit dans la continuité du premier ouvrage d’Évelyne Odier Se construire par les arts plastiques, qui était plus théorique. Elle présente ici une multitude d’exercices, qui sont autant d’outils, ludiques ou porteurs d’émotions multiples, pour mettre en pratique et prolonger la réflexion déjà développée.
Ce livre s’adresse aux amateurs qui s’essaient aux arts plastiques, mais aussi aux professionnels qui trouveront là de nombreuses pistes pour enrichir leur pratique, qu’ils soient passeurs culturels, éducateurs, thérapeutes ou soignants.
 
Évelyne Odier est peintre. Elle anime depuis 25 ans, auprès de publics très variés, des ateliers d’arts plastiques dans lesquels la création artistique est un but en soi et/ou une médiation à effets thérapeutiques. Elle anime également des stages de formation continue au carrefour de l’art, la pédagogie, l’éducation et la thérapie, afin d’apprendre à optimiser l’impact d’un atelier d’arts plastiques.
 
Elle a également publié Se construire par les arts plastiques (Chronique sociale).