Handicaps et accompagnements à la vie affective, sensuelle et sexuelle

ISBN 978-2-36717-416-7 Catégorie Comprendre les personnes
14,12 €
Plaidoyer en faveur d'une liberté !

Auteur Ancet Pierre
Nuss Marcel
Nombre de pages 168 p.
Format 15 x 22 cm
Poids 237 g
Partager
Cet ouvrage tente d’aborder tous les champs qu’interroge l’accompagnement à la vie affective, intime, sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie, en faisant intervenir des spécialistes du droit, de la politique, de la philosophie, de l’accompagnement médicosocial, et des personnes concernées par l’accompagnement sexuel, soit en tant que pratiquante ou en tant que bénéficiaire – la majorité des intervenant.e.s font partie de l’Association pour la promotion de l’accompagnement sexuel (APPAS).

La première partie de ce livre est théorique : elle vise à faire réfléchir sur le contexte juridique et social de cet accompagnement ; sa seconde partie fait la part belle à l’expérience, aux témoignages et aux réflexions de personnes ayant pratiqué l’accompagnement sexuel ou en ayant bénéficié, complétés par le texte d’un directeur d’établissement et d’une mère qui aurait aimé que son fils puisse en bénéficier. Cette dimension pratique permet de se rendre compte de ce que représente le manque de rapport physique intime et de ce que l’accompagnement affectif et sexuel peut apporter aux personnes qui en bénéficient.
Par leur expertise et leurs expériences complémentaires, les auteurs souhaitent démythifier l’accompagnement sexuel et montrer qu’il est, non seulement, possible de pratiquer ce type d’accompagnement en France mais également qu’il est souhaitable de le reconnaître par le biais d’une exception à la loi sur le proxénétisme.
Sous la direction de :
 
Marcel Nuss, écrivain formateur, conférencier et président de l’Association pour la promotion de l’accompagnement affectif et sexuel (APPAS).
 
Pierre Ancet, maître de conférences en philosophie à l’Université de Bourgogne, chercheur au Centre Georges Chevrier (UMR CNRS 7366), avec les contributions de juristes, de sexologues, de sociologues, de politiques, d’accompagnants, de bénéficiaires, de parents.