Troubles spécifiques des apprentissages

ISBN 978-2-85008-955-8 Catégorie Pédagogie / Formation
14,12 €

À l'école et au collège

 
 
Auteur Poulet Isabelle
Préface / Postface Baratault Jean-Pierre
Nombre de pages 260 p.
Format 15 x 22 cm
Partager
À l’école et au collège
Dyslexie, dysphasie, dysorthographie, dysgraphie ou dyscalculie, que faire ?
Les neurosciences progressent et permettent de mieux comprendre la nature et les dysfonctionnements des fonctions cognitives.
Mais une fois le diagnostic posé, les enseignants restent perplexes.
Comment faire progresser les élèves malgré tout ? Que peut-on exiger ? Doit-on enseigner autrement ? Les outils informatiques (traitement de textes, logiciel de dictée vocale…) apportent-ils une réelle compensation ? Comment aménager les évaluations ? Comment noter ? Comment préserver l’égalité des chances ?

Ce livre rassemble des pratiques d’enseignants qui ont travaillé depuis de nombreuses années auprès d’enfants présentant des Troubles spécifiques des apprentissages, de tous âges et scolarisés dans différents types de structures. Il propose des outils et des pistes pour soutenir la scolarité d’élèves dont les troubles sont invisibles mais très invalidants à l’école. Leurs expériences doivent pouvoir éclairer collègues, accompagnants et parents.
Parce que ces troubles interrogent avant tout l’école, ils interpellent fortement tous les pédagogues qui ne cessent de réfléchir à ce que veut dire apprendre et qui souhaitent que les élèves développent les connaissances et les compétences qui leur permettront de trouver leur place dans la société.
L’équipe de rédaction est constituée de cinq professeurs des écoles et d’un professeur d’anglais. Tous sont des enseignants spécialisés chargés de l’enseignement et de l’aide pédagogique aux élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives, des déficiences motrices graves, des troubles de la santé et des élèves en situation de handicap. Leurs parcours d’enseignants de terrain sont très variés : classes ordinaires du premier ou du second degré, CLIS, ULIS, établissements spécialisés et hôpitaux.
Tous contribuent aux formations initiales et continues des enseignants par des stages, dans les classes ou lors de colloques organisés notamment par des associations de parents, des médecins et des rééducateurs.