Apprendre à philosopher en terminale

ISBN 978-2-36717-223-1 Catégorie Pédagogie / Formation
15,07 €
Le pari de l'accompagnement

Mots-clés : Enseignement de la Philosophie, Réflexion, Formation, Jeunes adultes
 
Préface de Michel Tozzi
Auteur Le Montagner Jacques
Niveau Synthèse
Nombre de pages 256 p.
Format 15 x 22 cm
Poids 353 g
Partager

Traditionnellement, l’institution centre la formation des enseignants de philosophie sur l’approfondissement des contenus à transmettre aux élèves dans une logique quasi exclusive d’enseignement. Sans nier l’apport précieux de ce volet de la formation, l’auteur fait ici l’hypothèse que le développement d’une didactique professionnelle centrée sur l’appropriation d’une posture d’accompagnement visant l’apprentissage du philosopher des élèves peut être, dans l’optique du baccalauréat, une option prometteuse.

Comment définir et comprendre l’accompagnement du philosopher ? Quels dispositifs de formation sont susceptibles de favoriser la construction progressive de cette posture ? Dans quelle mesure la formation initiale et continue actuelle des professeurs de philosophie pourrait-elle être orientée vers cette appropriation ? Sur quels référents théoriques, quels outils, quels dispositifs s’appuyer pour optimiser cette transformation ?

Quatre hypothèses majeures conduisent ainsi la réflexion dans ce sens. La maîtrise des processus psychiques, la conscientisation en zone de développement proche, le travail collaboratif et l’intervention de la volonté contribueraient en synergie à favoriser l’appropriation du philosopher. Ces quatre hypothèses, en lien étroit avec la théorisation développée par Lev Vygotski sur les fonctions psychiques, sont donc mises à l’épreuve lors de la présentation et lors de l’analyse de situations dites médiatisantes, favorisant le travail des élèves à partir d’outils-instruments psychologiques.
Cet ouvrage s’adresse aux enseignants à la recherche d’une posture d’accompagnement prenant en compte la diversité des élèves et leurs difficultés dans une logique de différenciation des apprentissages. Il s’adresse également aux responsables de formation et à l’institution dans la perspective d’une rénovation de la formation des enseignants de philosophie.
 
Jacques Le Montagner est docteur en sciences de l’éducation, professeur de philosophie en lycée, formateur et anciennement maître de conférences en sciences de l’éducation et du travail.
Il a publié de nombreux articles dans la revue internationale Diotime, dans les revues scientifiques Recherches en éducation et Cerfee a produit des communications notamment dans le cadre des colloques sur les nouvelles pratiques philosophiques (UNESCO).